Adoption d’un plafonnement de l’évolution des loyers commerciaux au Sénat

,

La Fédération Nationale de l’Habillement et les fédérations saluent cet amendement et se félicitent de la concertation organisée par Madame la ministre Olivia Grégoire et ses équipes sur ce sujet avec les 6 fédérations de commerçants et les bailleurs.

C’est une étape importante, qui protège les commerçants les plus petits et qui doit permettre d’engager dès septembre sous l’égide de Madame la ministre Olivia Grégoire des discussions visant à adapter les relations bailleurs preneurs à la réalité d’un modèle de commerce omnicanal et aux transformations de la consommation.

La Fédération regrette toutefois que ce plafonnement soit réservé aux seules TPE et PME , ce qui exclut une grande partie des enseignes alors même que celles-ci ne seront pas dans la capacité de supporter une indexation élevée des loyers.

Fichiers à télécharger

1 réponse
  1. BONNET
    BONNET dit :

    Vous acceptez 3,5% d’augmentation potentielle et vous vous en félicitez !? Sous quels prétextes ces augmentations ? Le coût de l’énergie ? Il est absorbé par nos charges qui deviennent elles aussi insupportables ! De plus, vos articles confirment saison après saison que les chiffres sont en baisses; nous sommes satisfaits quand nous arrivons à l’équilibre et on jubile quand on progresse de 5%…
    Le vrai combat est d’indexer les loyers au chiffre d’affaires avec des ratios acceptables surtout quand les bailleurs sont des fonds d’investissements! Les commerces indépendants n’existent quasiment plus, les centres villes se vident même des enseignes nationales (qui n’auront fait qu’appauvrir l’attractivité des villes et leur différenciation de toute manière). Ces accords sont très consensuels et continuent de faire les affaires des plus riches. Entre manques de volontés politiques d’un côté et de convictions du côté des fédérations, le commerce de détail physique continue son douloureux déclin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.